Conseils

Le Slow Travel : Pourquoi et comment ?

4 Mins read

Aujourd’hui intéressons-nous à un sujet en vogue dans le domaine du voyage depuis quelques années : le Slow Travel.
Ce terme ne vous dit peut-être rien, pourtant c’est bien un mode de voyage qui tend à se démocratiser années après années et qui trouve sa cible chez les plus jeunes comme les plus âgées.

En quelques mots, le slow travel c’est l’art de prendre son temps pour voyager. Bien entendu ce mode de voyage ne peux convenir à tout le monde mais avec l’essor du télétravail et la création de visas spéciaux pour nomad digitaux, il est adopté par un nombre grandissant de voyageurs.

Des pays qui jouent le jeu du Slow Travel

Le Slow Travel chez les plus jeunes

La première chose à prendre en compte est la proposition de certains pays en terme de visa de voyage.
En effet la Thaïlande, un pays particulièrement apprécié des nomads digitaux propose un visa de 5 ans permettant aux personnes de rester sur le territoire sous certaines conditions.
Bali a également créé récemment le Bali Digital Nomad Visa, qui permet de rester 12 mois sur l’île pour travailler à distance.

Plus ancien, on peut également parler des PVT. Des visas à destination de jeunes (moins de 30 ou 35 ans selon les pays) qui permettent de rester entre 1 et 2 ans sur le territoire. Ces visas permettent de voyager ou de travailler dans le pays. A l’origine ces visas ne sont donc pas conçut pour le Slow Travel pourtant bon nombre de jeunes l’utilisent afin de découvrir un pays tout en continuant leur activité à distance.
On peut, par exemple, citer la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Japon, l’Australie, ainsi qu’un grand nombres de pays d’Amérique du Sud comme le Brésil, l’Argentine, le Chili ou le Mexique.
Les pays ou le niveau de vie est le moins élevé sont, bien entendu, les plus plébiscités. Si votre activité vous permet de vivre en France, alors il y a fort à parier qu’elle vous permette également de vivre confortablement dans des pays moins développés.

van-slow-travel

Image par Dmitry Y. de Pixabay

Mais aussi chez les moins jeunes

En effet on parle souvent de slow travel comme une nouvelle tendance particulièrement appréciée des plus jeunes mais celle-ci existe depuis de nombreuses années chez les moins jeunes, notamment chez les retraités.
Combien de retraités partent chaque année en van ou en camping-car à la découverte de l’Europe du Sud, de l’Afrique du Nord ou des États-Unis ? Ils sont de plus en plus nombreux à choisir des voyages de plusieurs mois à travers en pays avec comme maître mot : prendre son temps.

Même si nous mentionnons souvent le slow travel à l’autre bout du monde, il est tout à fait possible de vivre cet expérience en France. Que se soit en van, en camping-car, chez l’habitant ou dans des hôtels, il est possible de s’essayer à ce mode de voyage en France.
Les espaces de coworking se démocratisant même dans les petites villes, il est possible de profiter d’une région française tout en travaillant à distance.

Les 5 caractéristiques du Slow Travel

Nous allons voir les 5 aspects du slow travel et pourquoi cette tendance tend à se démocratiser.

Quand Slow Travel rime avec prise de temps

Le slow travel implique de prendre le temps de vivre pleinement l’expérience de voyage en explorant une destination de manière approfondie plutôt que de courir d’un endroit à un autre. Cela peut se faire en prenant des pauses plus longues dans chaque lieu, en choisissant des itinéraires moins fréquentés ou en évitant les saisons touristiques les plus occupées.

travail-voyage

Image par Engin Akyurt de Pixabay

L’immersion dans la culture locale

Le slow travel encourage les voyageurs à s’immerger dans la culture locale en visitant des lieux moins touristiques, en participant à des activités locales et en rencontrant des gens locaux. Les voyageurs peuvent également choisir de séjourner chez l’habitant pour avoir un aperçu plus immersif de la vie quotidienne.
Cet aspect du Slow Travel est l’un des plus importants puisque c’est surtout celui-ci qui fait défaut pour la plupart des voyageurs de courte durée. Certes ils pourront visiter les lieux importants, prendre des photos mais peu auront l’occasion de prendre le temps de rencontrer les populations locales.

Slow Travel et durabilité

Le slow travel promeut les pratiques de voyage responsable en encourageant les voyageurs à adopter des options de transport et d’hébergement respectueuses de l’environnement. Cela peut inclure le choix de modes de transport moins polluants, comme le vélo ou les transports en commun, ou de séjourner dans des hébergements éco-responsables.
Les déplacements en train, plutôt qu’en avion sont souvent privilégiés. Certes plus long mais plus écologique et le slow travel permet cette prise de temps supplémentaire.
Certains, pour des questions plus économique qu’écologique, ne voyagent qu’en stop, ce qui permet d’allier économie, écologie et rencontre avec les locaux.

flexibilité maître mot du Slow Travel ?

Le slow travel est axé sur la flexibilité en permettant aux voyageurs de planifier leur itinéraire en fonction de leurs intérêts et de leur rythme. Les voyageurs peuvent prendre leur temps pour explorer une destination, changer de plans à la dernière minute ou même rester plus longtemps dans un endroit s’ils le souhaitent.
Au gré des rencontres, de la météo ou des envies du moment, le slow travel permet une flexibilité qu’aucun autre mode de voyage ne permet.

planification-slowtravel

Image par StockSnap de Pixabay

La déconnexion dans le Slow Travel

Le slow travel encourage les voyageurs à déconnecter de leur vie quotidienne en prenant le temps de se détendre et de se ressourcer. Cela peut inclure des activités comme la méditation, la randonnée, la lecture ou simplement passer du temps à l’extérieur. Les voyageurs peuvent également choisir de séjourner dans des endroits éloignés de la ville ou de la technologie pour se déconnecter complètement.
Cela est particulièrement vrai lorsque la destination choisie n’impose pas un gain de revenu élevé. En effet les pays ou la vie est moins couteuse permettent de prendre plus de temps pour soi.

Même si tout le monde ne peux pas encore profiter pleinement de ce mode de voyage, il tend à se développer de plus en plus. Facilité d’accès à certains pays, visas plus faciles à obtenir, permettant de séjourner plus longtemps dans le pays et démocratisation du télétravail contribuent grandement à l’essor du Slow Travel.

Crédit image de couverture : Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

39 articles

Au sujet de l'auteur
Travels-Voyages est un media 100% accès voyage. On y parle de voyage en tout genre, de destinations urbaines comme nature, on y trouve des conseils pratiques et des inspirations de voyage.
Articles
Articles en relation
Conseils

Que mettre dans son sac à dos pour une randonnée réussie ?

3 Mins read
Aujourd’hui nous allons aborder un sujet qui concerne beaucoup de voyageurs à travers le monde: la randonnée et plus particulièrement le sac…
Conseils

5 applications pour partager ses photos en voyage

2 Mins read
Après vous avoir récemment parlé des 5 objets à utiliser sur smartphone vous permettant d’améliorer vos prises de vues, nous allons aujourd’hui…
Conseils

Mes conseils pour un road trip en Europe réussi

2 Mins read
L’été arrive et avec lui les projets de voyage. Peut-être préparez-vous un road trip en Europe durant cet été, un voyage sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.